> Espace Alain > Etudes sur Alain > Lucien Fabre - L'archipel fortuné

Dans la même rubrique

  • Lucien Fabre - L’archipel fortuné
Un des textes les plus curieux — mais aussi des plus mystérieux, tant on ne sait rien sur les liens entre Alain et Lucien Fabre (1889 - 1952) — sur Alain.

Avertissement

« Alinalia — le Site Alain » publie des cours, études et conférences sur Alain. Attention ! Tous ces textes sont soumis à un copyright strict, ils ne peuvent être reproduits, vendus, cités sans autorisation expresse des auteurs.

« Il était aussi fasciné - plus encore que Valéry - par la technique ; mes dessins d’ingénieur, mes épures, les discussions de brevets, les plans et les photographies des usines que j’avais construites suscitaient une infinité de questions toutes pertinentes, réfléchies et qui donnaient à réfléchir ; je reconnaissais là dans son authenticité native le petit-fils du paysan « à la tête en décalitre », le fils du vétérinaire et de tant d’autres ruraux et artisans cultivés, attentifs à leur métier, tels qu’on les voit dans les Propos, au détour de chaque phrase, amoureux de leurs outils et les connaissant bien. Nous nous rencontrions aussi dans les choses de la guerre que nous avions faite tous deux dans la même arme, l’artillerie ; nos souvenirs s’y confrontaient, nos convictions s’y affermissaient, nos problèmes s’y précisaient. »

Lire la version intégrale

- en pdf

PDF - 186.9 ko
Lucien Fabre - L’archipel fortuné (pdf)

- en rtf

RTF - 133.6 ko
Lucien Fabre - L’archipel fortuné (rtf)