> Espace Alain > Etudes sur Alain > Lucien Cancouët - Alain simple soldat

Dans la même rubrique

  • Lucien Cancouët - Alain simple soldat
    Mercure de France, 1er décembre 1951
Lucien Cancouët a été un ami très proche d’Alain. Petit ouvrier très pauvre, il appartient au même régiment qu’Alain. La rencontre, que Cancouët retrace ici, oriente la vie de ce dernier. C’est déjà un homme solide, pour lequel la rencontre avec Alain est une incroyable ouverture. Par la suite, Cancouët devient l’un des grands dirigeants syndicaux de la France.

« Alinalia — le Site Alain » publie des cours, études et conférences sur Alain. Attention ! Tous ces textes sont soumis à un copyright strict, ils ne peuvent être reproduits, vendus, cités sans autorisation expresse des auteurs.

« Le hasard, cette providence du peuple, nous réunit encore pour le départ au front. Un mois après mon arrivée, le rapport du matin nous avisa que les batteries de notre régiment qui étaient sur le front avaient besoin de renfort. Nous fûmes quelques-uns à vibrer. Chartier demanda à partir ; la petite équipe qui s’était formée autour de lui, Gonthier et Robert de Wathaire du Fort, autre engagé, de 19 ans, qui fut tué à Verdun, en était aussi ; mais il en fallait encore quatre. On tira au sort parmi les volontaires et j’eus la chance d’entendre mon nom sortir le quatrième ; le sort en était jeté, nous partions ensemble pour la “grande épreuve”. Equipés dans l’après-midi, nous fûmes réunis dans la cour du quartier vers dix heures du soir, et après la cérémonie de l’appel des partants, le Commandant du dépôt crut devoir nous gratifier d’un petit discours où il souligna l’exemple d’Emile Chartier qui, dégagé de toute obligation militaire, partait volontairement à la guerre. Durant ce laïus qui nous amusait fort, nous ne pensions qu’à nous remémorer tous les articles de notre paquetage et harnachement, dans la crainte d’oublier quelque chose d’essentiel. C’est à Mandres-aux-quatre-tours que nous reçûmes ensemble le baptême du feu, alors que nous étions couchés sous les pommiers, nous reposant d’une rude étape. »

Lire la version intégrale

- 

PDF - 72.4 ko
Lucien Cancouët - Alain simple soldat (PDF)

en PDF
- 

RTF - 13 ko
Lucien Cancouët - Alain simple soldat (RTF)

en RTF

  • Documents joints