• Chronologie détaillée

CHRONOLOGIE GÉNÉRALE
1868 - 1951

1868

3 mars « A trois heures du soir » naît en Mortagne-au-Perche Emile Auguste CHARTIER, fils d’Étienne Chartier (1835-1893) médecin-vétérinaire et de Juliette Clémence Chaline (1844-1910), frère cadet de Louise Chartier (1861-1943).

1870

19 juillet Déclaration de guerre de la France à la Prusse
2 septembre Désastre de Sedan, où Napoléon III est fait prisonnier.
4 septembre Révolution à Paris : déchéance de l’Empire et proclamation de la République.

1871

8 février Après la capitulation de Paris et l’armistice, élection d’une Assemblée Nationale, marquée par la victoire des partisans de la paix et des monarchistes.
18 mars-28 mai La Commune de Paris : mouvement révolutionnaire ("la terre au paysan, l’outil à l’ouvrier, le travail pour tous"), mais anéantie par une répression violente ("le mur des Fédérés" au cimetière du Père-Lachaise).
10 mai Traité de Francfort : La France perd l’Alsace-Lorraine.

1873

Mai Élection par l’Assemblée Nationale d’un militaire royaliste, le maréchal de Mac-Mahon, à la présidence de la République.
Octobre Échec de la restauration monarchique : le comte de Chambord, petit-fils de Charles X, refuse de renoncer au "drapeau blanc d’Henri IV", et d’adopter le drapeau tricolore qui est le symbole des principes de 1789.

1874

Emile entre à six ans au Collège Sainte-Marie de Mortagne.

1875

Lois constitutionnelles fondatrices de la IIIe République (1875-1940).

1877

Crise du 16 mai : après avis favorable du Sénat, également monarchiste, Mac-Mahon dissout la Chambre des députés républicaine. Mais aux nouvelles élections législatives, les républicains gardent la majorité.

1879

Majorité républicaine au Sénat, puis démission de Mac-Mahon : les pouvoirs de la République sont entre les mains des républicains.

1881

Octobre Emile est admis comme boursier interne au lycée d’Alençon (aujourd’hui lycée Alain) en classe de Quatrième.

1881 Liberté de réunion.Liberté de la presse.

1881-1882 Lois scolaires : Jules Ferry institue l’enseignement primaire gratuit, obligatoire et laïque.

1884 Liberté syndicale.

1886

Octobre Bachelier ès lettres, Emile Chartier entre au lycée Michelet, à Vanves, pour préparer le concours d’entrée à l’École normale supérieure. Il y suivra à partir de 1887 le cours de philosophie de Jules Lagneau.

1886-1889 Crise boulangiste : sur fond de crise économique et de chômage, flambée d’agitation antiparlementaire et nationaliste, violente mais brève, en faveur du général Boulanger, le "général Revanche", qui eût voulu instaurer en France une République autoritaire de type consulaire et bonapartiste.

1889

Juillet Emile Chartier est admis à l’École normale supérieure, à son troisième concours, 23e sur 24. Il y retrouve Paul Landormy, connu dans la classe de Lagneau, y rencontre Léon Brunschvicg et se lie d’amitié avec Elie Halévy. Il est précepteur du fils de M. et Mme Lanjalley auxquels il restera toujours attaché en confident intime, hôte familier.

Fondation à Paris de la IIe Internationale : la renaissance du mouvement ouvrier, socialiste et révolutionnaire est accélérée par la crise économique qui frappe le prolétariat urbain.

1890-1892 "Ralliement" à la République préconisé par le pape Léon XIII. Mais le clergé et les fidèles suivent lentement.

1891

Emile Chartier est admis au baccalauréat ès sciences.Il présente, sous la direction de Georges Lyon, un mémoire sur La Théorie de la connaissance des stoïciens.

1891-1894 Crise anarchiste : vague d’attentats terroristes. Après l’explosion d’une bombe au Palais-Bourbon (où siège la Chambre des députés), vote de lois répressives surnommées par la gauche "lois scélérates".

1892

Été Emile Chartier est admis 3e au concours d’agrégation de philosophie.
Octobre Il est nommé dans le Morbihan au Collège de Pontivy, où il a trois élèves. Il traduit et commente la Métaphysique d’Aristote. Il coopère à la Revue de Métaphysique et de Morale (RMM) que fonde Xavier Léon.

1893

Alliance défensive franco-russe, qui donne à l’opinion publique française, face à l’Allemagne alliée à l’Autriche-Hongrie et à l’Italie, un sentiment de sécurité.

Février Première crise des rhumatismes qui l’immobiliseront à la fin de sa vie.
Octobre Emile Chartier est nommé au lycée de Lorient, port militaire, port de pêche et de commerce.
3 octobre Mort d’Étienne Chartier, son père.
Novembre La RMM publie un premier dialogue d’Emile Chartier signé Criton.


1894

Emile Chartier se porte "candidat libre" pour l’élection au Conseil Académique.
Mars 2e dialogue de Criton dans la RMM.
22 avril Mort de Jules Lagneau.

Condamnation pour haute trahison d’un officier israélite, le capitaine Dreyfus, sur de simples présomptions.

1895

Janvier 3e dialogue de Criton. Emile Chartier est co-directeur de la revue l’Union Universitaire. Conférences à la Société Républicaine d’Instruction, poursuivies jusqu’en 1899.
Juillet Discours d’Emile Chartier à la distribution des prix du lycée de Lorient ("L’accord pour la vie").

Fondation de la Confédération générale du Travail (CGT) : "les éléments constituant (la CGT) devront se tenir en dehors de toutes les écoles politiques".

1896

11 avril Article de Xavier Hostin dans La Croix du Morbihan et violentes attaques contre les conférences et l’enseignement laïque du professeur de philosophie du lycée de Lorient.
Septembre 4e dialogue de Criton in RMM.

1896 Programme de Saint-Mandé, où Millerand pose les bases d’un socialisme parlementaire et réformiste, et préconise la conquête du pouvoir par la voie électorale et la réforme progressive de l’État.

1897

Mars 5e dialogue de Criton in RMM.

1898

14 janvier "J’accuse" de Zola, qui attaque les juges militaires et les chefs de l’armée et les accuse d’avoir condamné Dreyfus sans preuve. L’affaire Dreyfus devient "l’Affaire". L’opinion publique se divise entre dreyfusards, qui demandent la révision du procès au nom de la Vérité et de la Justice, et antidreyfusards qui s’y opposent au nom de la Patrie et de l’Honneur de l’armée.

Mars Emile Chartier présente des Fragments de Jules Lagneau d’après ses manuscrits in RMM.
Juillet-septembre Commentaires aux fragments de Jules Lagneau d’Emile Chartier in RMM.

1899

Janvier-mars-sept. Emile Chartier publie Matériaux pour une doctrine laïque de la sagesse in RMM.
Octobre Il fonde à Lorient avec des collègues du lycée l’Université Populaire, plus ouvrière et militante que la Société Républicaine d’Instruction. Il lit Marx et Proudhon.
Novembre Il publie Valeur morale de la joie d’après Spinoza in RMM.

Ministère Waldeck-Rousseau de "défense républicaine" formé contre l’agitation nationaliste et antidreyfusarde.Second procès de Dreyfus : condamné à nouveau par le Conseil de guerre de Rennes, il est aussitôt gracié (et finalement réhabilité en 1906).

1900

14 mai Première des vingt-quatre chroniques signées ALAIN, qui paraîtront jusqu’au 15 novembre dans La Dépêche de Lorient, journal des Bleus de Bretagne.
Juillet Communication d’Emile Chartier au Congrès de Philosophie de Paris  : L’éducation du moi.
Octobre Emile Chartier succède à Léon Brunschvicg au poste de philosophie du lycée Corneille de Rouen. Il rencontre Marie Monique Morre-Lambelin (1868-1941).
Novembre Le problème de la perception par Emile Chartier in RMM.

1901

Janvier Il publie Le culte de la Raison comme fondement de la République in RMM.Spinoza chez Delaplane.
Mai Sur les perceptions du toucher in RMM.

Fondation du parti républicain radical et radical-socialiste, qui vise à rassembler les classes moyennes républicaines et anticléricales.

1902

Mars Emile Chartier participe à la campagne électorale de Louis Ricard, ancien ministre, et polémique sous divers pseudonymes (Quart d’oeil, Philibert) dans la Démocratie Rouennaise.
Juillet Il publie L’idée d’objet in RMM.Il fait le discours de distribution des prix au lycée Corneille.

Élections législatives : victoire du Bloc des gauches. Ministère Combes (1902-1905), qui dissout la plupart des congrégations.

1903

Janvier Nommé au lycée Condorcet à Paris, Emile Chartier s’installe 90 rue de Provence. Conférence aux Universités Populaires de Montmartre et des Gobelins.
Mai Il publie le 6e dialogue de Criton in RMM.
19 juillet Paraît le premier Propos du dimanche d’Alain dans La Dépêche de Rouen et de Normandie (publication jusqu’au 16 avril 1905).
19 août Il commence quatorze Méditations sur la Mécanique.

1904

L’"Entente cordiale" franco-britannique. Rupture des relations diplomatiques avec le Vatican.

Janvier Il publie une étude sur le livre de L. Weber Vers le positivisme absolu par l’idéalisme in RMM.
Juillet Succès de son discours à la distribution des prix du lycée Condorcet (Les marchands de sommeil). Par Charles et Marie Salomon, il fait la connaissance de Mathilde Salomon, fondatrice du Collège Sévigné. Il intervient pour soutenir Bergson sur le parallélisme psycho-physiologique au Congrès de Philosophie de Genève.

1905

Échec de la révolution russe.
Fondation de la Ligue d’Action Française, nationaliste et royaliste.
"Coup de tonnerre de Tanger" : l’empereur d’Allemagne, Guillaume II, déclare qu’il est prêt à s’opposer à l’établissement d’un protectorat français sur le Maroc. Regain de la tension franco-allemande.
Fondation de la Section Française de l’Internationale Ouvrière (SFIO) résultant de la fusion des différents partis socialistes  : la charte du parti unifié interdit toute participation à un gouvernement "bourgeois".
Séparation des Églises et de l’État : "La République ne reconnaît, ni ne salarie, ni ne subventionne ... aucun culte".

24 avril Propos du lundi d’Alain dans La Dépêche de Rouen et de Normandie (jusqu’au 5 février 1906).
11 novembre "Je viens de brûler ce onze novembre 1905 à peu près trois cents pages écrites depuis longtemps sous le nom d’Analytique Générale" (Cahiers de Lorient).

1906

Février-Mars Agitation cléricale à l’occasion de l’inventaire des biens d’Église entrepris en application de la loi de Séparation.

1er mai Grèves et manifestations organisées par la CGT pour la journée de huit heures.
6 et 20 mai Élections législatives : nouvelle victoire de la gauche.
Septembre Vacances en Bretagne chez ses amis Landormy, à Trébéron. Sans doute naît déjà l’amour qui l’unira à Gabrielle (1898-1969), nièce de Paul Landormy.
8-14 octobre Congrès de la CGT : la charte d’Amiens déclare que la destruction du capitalisme et de l’État par la grève générale révolutionnaire doit être l’oeuvre des travailleurs eux-mêmes, indépendamment de tous les partis politiques (anarcho-syndicalisme ou syndicalisme révolutionnaire).
25 octobre Ministère Clemenceau (1906-1909).

16 février Paraît dans La Dépêche de Rouen et de Normandie le premier "Propos d’un normand" d’ALAIN, journalisme quotidien.
Octobre : Alain fait sa première rentrée à Michelet : "Je suis content d’être à Michelet".

1907

Avril-Mai Conflit entre le ministère et les fonctionnaires syndicalistes.
Juin Révolte des vignerons du Midi languedocien : la mévente du vin provoque des manifestations de masse, des émeutes, et la mutinerie du 17e de ligne.

27 février Alain voit et entend Quinton.
Août Alain va à Dieppe.
Septembre Il séjourne à Genève.
Novembre Il donne un compte rendu élogieux de l’Essai sur les éléments principaux de la représentation d’Hamelin in RMM.

1908

Juin-juillet 1908 Grèves et répression antiouvrière de Clemenceau : plusieurs morts et des centaines de blessés à Draveil et à Villeneuve-Saint-Georges.

2 avril Achevé d’imprimer des Cent-Un Propos d’Alain (1ère série) chez Lecerf à Rouen.

1909

24 juillet Ministère Briand (1909-1910).

Décembre Cent-Un Propos d’Alain (2e série) imprimerie Wolf à Rouen, éditeur Cornely à Paris.
Août Alain achète la maison de Paissy, dans le voisinage de ses amis Lanjalley.
Octobre Nommé professeur de Rhétorique Supérieure au lycée Henri IV, il s’installe 145 rue de Rennes.

1910

24 avril et 8 mai Élections législatives : glissement à droite et morcellement des partis, qui vont favoriser l’instabilité ministérielle.
Octobre Grève générale des cheminots, brisée par Briand sans effusion de sang.
Novembre L’Armée nouvelle de Jaurès : pour une organisation démocratique, populaire et purement défensive de l’armée.

26 octobre Mort de Juliette Clémence Chartier, sa mère à Choisy.


1911

27 juin Ministère Caillaux.
1er juillet Une canonnière allemande à Agadir : rebondissement de la crise marocaine.

Février-mars Il écrit sous le pseudonyme de Criton les Lettres sur la philosophie première (qui ne paraîtront qu’après sa mort).
16 octobre Cent-Un Propos d’Alain (3e série), Lecerf.

4 novembre Compromis franco-allemand : la France cède à l’Allemagne une partie du Congo pour avoir les mains libres au Maroc.

Décembre Alain esquisse un Traité de Morale.

1912

14 janvier Ministère Poincaré : après Caillaux, dont la chute est due à sa politique d’apaisement envers l’Allemagne, Poincaré, en revanche, incarne une politique de fermeté.

Août-septembre Alain lit la Logique et de la Philosophie de la nature de Hegel.
Octobre Il lit la Politique Positive de Comte.
Décembre Démêlés avec La Dépêche de Rouen.

1913

17 janvier Élection de Poincaré à la présidence de la République.

Mars Alain prend parti contre "les trois ans" mais refuse d’intervenir en orateur dans une réunion publique : "il est clair que je ne veux point entrer dans l’action politique plus que par les Propos, et c’est bien assez".
Juillet Il travaille sur Aristote et sur Hegel.

Août Loi portant de deux à trois ans la durée du service militaire.

1914

26 avril et 10 mai Élections législatives : victoire de la gauche, mais ambiguë ; seule la SFIO est unanimemement hostile aux "trois ans".
13 juin Ministère Viviani, qui maintient "les trois ans".
28 juin Attentat de Sarajevo.
15 juillet Vote de l’impôt sur le revenu.
28 juillet Déclaration de guerre de l’Autriche-Hongrie à la Serbie.
31 juillet Ultimatum allemand à la Russie et à la France. Assassinat de Jaurès.
Propos "Le massacre des meilleurs".
1er août Mobilisation générale.
3 août Déclaration de guerre de l’Allemagne à la France  : "Union sacrée".

7 août Engagement volontaire.
27 août Départ pour Joigny (Yonne) où Alain est affecté au 3e Régiment d’artillerie lourde, 63e bataillon, 11e pièce.
1er septembre Dernier Propos d’un normand.

5-10 septembre Victoire de la Marne.
15 septembre "Au-dessus de la mêlée" de Romain Rolland  : cet article publié dans Le Journal de Genève suscite l’indignation de l’opinion française.

18 octobre Le cannonier Chartier est téléphoniste à Beaumont dans la Woëvre jusqu’en septembre 1915.
15 novembre Il est promu 1er canonnier.Parution des Cent-Un Propos d’Alain (4e série).

1915

21 février Il est promu brigadier. Parution des Vingt-et-un Propos, méditation pour les non-combattants.

Septembre Conférence de Zimmerwald, en Suisse, où se réunissent des socialistes de différents pays : leur manifeste contre la guerre ne rencontre qu’un faible écho dans l’opinion publique.
Septembre-octobre Offensive en Champagne ; échec sanglant.

6 octobre En position sur le front de Champagne au bois Guillaume, ferme de Tahure.
26 octobre Au camp de Chalons puis à Trondes.

1916

1916 Bataille et victoire de Verdun (un demi-million de morts français et allemands).

9-16 janvier Première permission à Paris. Alain décide d’écrire De quelques-unes des causes réelles de la guerre entre nations civilisées (rédaction jusqu’au 16 avril).
31 janvier Il dirige le central téléphonique de la carrière de Flirey (front de Woëvre).
8 avril Il commence la rédaction des Quatre-vingt-un Chapitres sur l’Esprit et les Passions (poursuivie jusqu’au 1er août).
22-23 mai En mouvement vers Verdun, Alain, à la suite d’un accident à la bosse du Mont d’Anon, est hospitalisé à Tantonville jusqu’au 17 août.
2-17 août Il rédige à l’hôpital de Tantonville les Vingt-et-une scènes de comédie.
18-25 août Permission à Paris.
27 août Il rédige Le roi Pot.
31 octobre Explosion du tunnel de Tavannes. Alain rejoint sur le front de Verdun le bois des Clairs-Chênes sur la crête des Bois-Bourrus, où il demeurera jusqu’au 23 janvier 1917.
4-12 décembre Permission à Paris. Alain corrige les épreuves des Quatre-vingt-un-chapitres.

1917

8 janvier Commence le Système des Beaux Arts (achevé une première fois le 23 octobre, repris en 1919).
24 janvier Rejoint à Dugny (Seine) le service météorologique.

Mars Révolution russe contre la misère due à la guerre et chute du tsarisme.
Avril Déclaration de guerre des États-Unis d’Amérique à l’Allemagne.
Avril-mai Offensive du chemin des Dames ; échec sanglant.
Mai-Juin Mutineries, vite apaisées.
Août Tentative de médiation du pape Benoît XV, mal accueillie en France.

14 octobre Démobilisé, Alain reprend ses cours au lycée Henri IV. Il achète une maison au Vésinet. Première publication des Quatre-vingt-un chapitres sur l’Esprit et les Passions à l’Emancipation. Rédige Abrégé pour les aveugles, édition en Braille.

Novembre "Révolution d’Octobre" en Russie : Lénine et les bolchevistes, partisans de la paix immédiate, s’emparent du pouvoir  ; (la Russie signe un armistice avec l’Allemagne en décembre). Ministère Clemenceau : celui-ci, partisan de la guerre jusqu’à la victoire ("Plus de campagnes pacifistes ... Je fais la guerre") bénéficie d’une grande popularité.

1918

Janvier Les "quatorze points" du président Wilson : pour une grande partie de l’opinion publique, c’est la charte d’une paix juste et durable.

Mars Rédige le Petit Traité d’Harmonie pour les aveugles, qui paraît en Braille.

Mars-juin Offensives allemandes ; rupture du front allié.
Juillet-octobre Arrivée massive des Américains ; offensives alliées  ; rupture du front allemand.
11 novembre Armistice de Rethondes : l’Allemagne reconnaît sa défaite.


1919

10 janvier Le premier Propos qu’Alain envoie à L’Oeuvre, qui lui a proposé de publier un Propos chaque jour, est tronqué à la parution. Alain cesse aussitôt sa collaboration.
Avril-juin Il réécrit le premier livre du Système des Beaux-Arts.
Mai-novembre Il écrit 76 des chapitres de Mars ou la guerre jugée.

28 juin Traité de Versailles entre la France et ses alliés et l’Allemagne. L’Alsace-Lorraine redevient française, et l’Allemagne s’engage à payer une énorme dette de guerre (les Réparations).
16 novembre Élections législatives : victoire des droites (le "Bloc National").


1920

16 janvier Débuts de la Société des Nations (SDN) établie à Genève.

20 février Achevé d’imprimer du Système des Beaux Arts, N.R.F.
28 février Parution à la N.R.F. du tome 1 des Propos d’Alain, choisis par Michel Arnaud (Marcel Drouin).

Mai Échec de la grève des cheminots.

25 juin Tome 2 des Propos d’Alain.
Juillet Achève Mars ou la guerre jugée.
Août-septembre Premières esquisses pour Les Idées et les Ages.

23 septembre Millerand président de la République.
25-30 décembre Congrès de Tours : scission du parti socialiste. Naissance du Parti Communiste Français (PCF) qui se sépare de la SFIO et adhère à la IIIe Internationale de Moscou.


1921

16 janvier Ministère Briand.

27 mars Alain écrit le premier des Propos qui paraissent à nouveau à partir du 9 avril, chaque samedi, par recueils de sept, dans la publication Libres Propos (Journal d’Alain), gérée par Michel Alexandre, à l’imprimerie coopérative "La Laborieuse" de Nîmes.
8 juillet Achevé d’imprimé de Mars ou la guerre jugée, N.R.F.

1922

Janvier Démission de Briand (le 12) jugé trop enclin à une politique de conciliation envers l’Allemagne. Il est remplacé par Poincaré (le 15), partisan d’une "politique d’exécution" stricte du traité de Versailles et des Réparations.

Janvier-mars Publication dans la Revue Musicale de La Visite au Musicien.
1er avril Les Libres Propos, cessant de s’intituler Journal d’Alain, paraissent tous les quinze jours jusqu’au 5 avril 1924.

1923

Propos sur l’Esthétique, chez Stock.

11 janvier Occupation de la Ruhr par les troupes françaises : tension franco-allemande.

1924

8 février Lettres au Dr Mondor sur le sujet du Cur et de l’Esprit, tirage à 50 exemplaires, H.C.
6 mars Dans l’Almanach des Lettres françaises réponse d’Alain à une enquête sur Stendhal.

11 mai Élections législatives : victoire du Cartel des gauches (radicaux et socialistes).

15 mai Les Libres Propos paraissent le 19 de chaque mois jusqu’au 15 octobre.

Juin Démission de Millerand (le 11), élection de Doumergue à la présidence de la République (le 13), et formation du ministère Herriot (le 15).

Juin Propos sur le christianisme, chez Rieder.

15 juin-10 août Échec des projets anticléricaux et de la politique financière du ministère Herriot.

1er août Dix ans après dans la Revue européenne.
15 octobre Fin de la 1ère série des Libres Propos. Trois Propos paraissent mensuellement dans L’Emancipation, revue coopérative de Charles Gide, depuis le 3 mai 1924 jusqu’au 2 février 1927.

1925

2 avril Achevé d’imprimer des Propos sur le Bonheur, Cahiers du Capricorne.

17 avril-12 janvier Briand, "le pélerin de la paix", ministre des Affaires Étrangères.

6 juillet Achevé d’imprimer des Souvenirs concernant Jules Lagneau, N.R.F.
30 septembre Éléments d’une doctrine radicale, N.R.F.Jeanne d’Arc (7 Propos) chez Jo Fabre.

16 octobre Pacte de Locarno, qui scelle le rapprochement franco-allemand.

1926

Février Études pour "les Idées et les Ages" dans la Nouvelle Revue Française - Sur le "Jean Christophe" de R. Rolland dans Europe.
19 mars Le citoyen contre les pouvoirs, Kra (J. Prévost).

Juillet Effondrement du franc et dislocation du Cartel des gauches (17-21 juillet) ; formation d’un ministère d’"Union nationale" présidé par Poincaré (le 23).

7 juillet Sentiments, passions et signes (60 Propos), Marcelle Lesage.

8 septembre Entrée de l’Allemagne à la SDN.

1927

Étude sur Descartes précédant le Discours de la Méthode, Les Arts et le Livre, Crès.
20 mars Reprise des Libres Propos, nouvelle série (jusqu’à 1936).
15 avril La nuit, les muses et l’amitié dans Europe.
23 juin Henri Mondor organise la rencontre d’Alain et de Valéry au restaurant Lapérouse.
12 août Marie Monique Morre-Lambelin achète au Pouldu le terrain sur lequel elle fait construire la petite maison bretonne "Le Puits fleuri" qu’Alain habitera, périodiquement, entre équinoxe de printemps et équinoxe d’automne, jusqu’à l’été de 1939.
10 septembre Les Idées et les Ages, N.R.F.
18 novembre Esquisses de l’Homme, Helleu et Sergent. La visite au musicien, N.R.F.

1928

Mars Opinions sourdes dans la Revue des vivants.

22 et 29 avril Élections législatives : victoire de la droite et des partisans de Poincaré.
24 juin Stabilisation du franc : Poincaré profite de la stabilité politique, économique et financière pour fixer la nouvelle parité du franc par rapport à l’or : c’est le "franc Poincaré".

25 juillet Onze chapitres sur Platon, chez Hartmann.

27 août Pacte Briand-Kellog (secrétaire d’État des États-Unis) de renonciation à la guerre : signé par cinquante-huit États, il marque l’apogée de la SDN et de l’"esprit de Genève".

Septembre Gabrielle veut rompre avec Alain.

Novembre Congrès d’Angers : les radicaux décident (le 6) de se retirer du ministère d’Union nationale.

Noël Cent-Un Propos d’Alain (5e série), Marcelle Lesage. Étude d’Alain précédant le Traité des Passions de Descartes, Les Arts et le Livre, Jonquières.

1929

1er janvier "J’étais journaliste. Je ne le suis plus." (Dédicace à Marie Morre-Lambelin).
Avril Gabrielle part aux États-Unis.

24 octobre Krach de Wall Street et début de la crise économique "mondiale" : l’effondrement de la Bourse de New York impressionne l’opinion mais n’a aucune incidence immédiate sur l’économie française.

30 novembre Charmes de Valéry, commenté par Alain, N.R.F. - Auguste Comte dans la Revue positiviste internationale.

1930

Alain publie son Commentaire de Sémiramis de Valéry dans la Nouvelle Revue française.
De 1929 à 1930 Alain écrit 70 poèmes à Gabrielle.

30 juin Fin de l’évacuation de la Rhénanie par les troupes françaises.
1er juillet Application de la loi sur les assurances sociales (complétée le 11 mars 1932 par une loi sur les allocations familiales).
11 juillet Échec du projet d’union européenne présenté par Briand à la SDN le 5 septembre 1929.
14 septembre Bond en avant du parti nazi aux élections au Reichstag.
Automne Début de la crise économique en France.

15 décembre Guerre et Paix dans Europe.

1930-1931 Début de la gratuité de l’enseignement secondaire.

1931

10 janvier Entretiens au bord de la mer, N.R.F.

14 mars Projet d’union douanière entre l’Allemagne et l’Autriche, auquel la France s’oppose.
13 mai Briand battu à l’élection pour la présidence de la République.

6 juin Vingt leçons sur les Beaux Arts, N.R.F.

Été Succès populaire de l’Exposition coloniale.

31 octobre Publication jusqu’au 11 juin 1932 dans L’école libératrice de Les sources de la mythologie enfantine.

1932

25 janvier Idées (Platon, Descartes, Hegel), Hartmann.

2 février Ouverture de la conférence du Désarmement.

15 avril Goethe, le poète comme penseur dans Europe.

1er et 8 mai Élections législatives : victoire du nouveau Cartel des gauches.
16 juin Fin des Réparations : l’Allemagne, incapable de les payer par suite de la crise économique, obtient leur annulation.

Septembre Propos sur l’éducation, Rieder.
1er octobre Publication jusqu’au 15 juillet 1933 de Mythologie humaine dans L’école libératrice.
8 novembre Ouverture du cours public : "Mythes et Fables" au Collège Sévigné (professé jusqu’au 4 avril 1933).
Décembre Le langage de Bach dans la Revue musicale.

1933

30 janvier Hitler chancelier ; arrivé légalement au pouvoir, il fait de l’Allemagne, en moins de six mois, un État totalitaire.

Mars Une interprète de Beethoven, dans la Revue musicale.

23 juin Création du Comité mondial contre la guerre et le fascisme (Comité Amsterdam-Pleyel).

3 juillet Dernière leçon d’Alain au lycée Henri IV. Le ministre de Monzie et le recteur de Paris ont assisté à la leçon précédente.
1er août Alain dès son arrivée au Pouldu commence à écrire Les Dieux qu’il achèvera le 20 septembre.

Octobre Retrait de l’Allemagne de la Conférence du désarmement (le 14) et de la SDN (le 19).

Octobre Jugement d’Alain sur le fascisme dans Avant-Poste.
23 décembre Propos de littérature, Hartmann.

1934

6 février Émeute antiparlementaire, à Paris, des Ligues d’extrême-droite, qui est perçue par la gauche comme une insurrection fasciste.

1er mars Réponse d’Alain à la question : "Le parlementarisme a-t-il fait faillite ?", dans Revue mondiale.
5 mars Manifeste du Comité de vigilance des intellectuels antifascistes créé par Alain, Rivet et Langevin.
10 mars "Les écrivains doivent-ils faire du journalisme ?", réponse d’Alain dans Toute l’édition, n° 217.
20 avril Les Dieux, N.R.F., paraissent dans l’édition originale qu’a préparée André Malraux.
15 juin Message à la jeunesse, dans Europe.

27 juillet Pacte d’unité d’action entre la SFIO et le parti communiste.
18 septembre Entrée de l’URSS à la SDN : devant la menace hitlérienne, Staline se rapproche des démocraties occidentales.

15 novembre 20 ans après ou Mars refroidi, dans Europe.
Novembre-Décembre Appel du comité de Vigilance des intellectuels (Paul Rivet, Alain, Paul Langevin).
15 décembre "Pourra-t-on éviter une révolution ?" dans Revue Mondiale. Propos de Politique, Rieder.

1935

15 mars En lisant Balzac, laboratoires Martinet.

16 mars Rétablissement du service militaire obligatoire par Hitler.
2 mai Pacte d’assistance mutuelle franco-soviétique : ralliement du Parti Communiste Français à la politique de défense nationale.

16 mai Propos d’économique, N.R.F.
15 juin Hommage à Victor Hugo, dans Europe.Stendhal, Rieder.

14 juillet Manifestation du "Rassemblement populaire" organisé par la SFIO, le parti communiste, le parti radical et toutes les gauches, pour "défendre la démocratie et la grande paix humaine".
17 juillet Décrets-lois déflationnistes du ministère Laval, réduisant de 10% les traitements des fonctionnaires.
Octobre-mai 1936 Conquête de l’Éthiopie par l’Italie fasciste. Division de l’opinion française. Échec des sanctions de la SDN.


1936

12 janvier Programme du Front (ou Rassemblement) populaire.

30 janvier La Jeune Parque, poème de Valéry commenté par Alain, N.R.F.
15 février Pour la vigilance aux yeux ouverts, lettre d’Alain à Paul Rivet et Paul Langevin.

7 mars Remilitarisation de la Rhénanie par l’Allemagne de Hitler  : l’événement est accueilli passivement par l’opinion et par le gouvernement.

20 mars Questionnaire à propos des récents événements internationaux posé par Alain, dans Vigilance.

26 avril et 3 mai Élections législatives : victoire du Front populaire.
"Juin" Mouvement de grèves avec occupation des usines (mai-juin).Ministère Blum (le 4 juin).Accords Matignon (le 7 juin) et lois instituant les congés payés et la semaine de quarante heures (juin).

3 juin Histoire de mes pensées, N.R.F.

18 juillet Soulèvement militaire du général Franco et début de la guerre civile d’Espagne.
1er août Initiative du ministère Blum proposant aux Puissances la non-intervention dans la guerre civile d’Espagne : division des partis du Front populaire.
1er octobre Dévaluation du franc.


1937

Février "La pause" : le ministère Blum renonce à entreprendre de nouvelles réformes sociales.

Mai Souvenirs de guerre, Hartmann.
Octobre Entretiens chez le sculpteur, Hartmann.
Novembre Les Saisons de l’Esprit, N.R.F.

1938

Mars Rattachement de l’Autriche à l’Allemagne (Anschluss), qui laisse la France sans réaction.
Avril Ministère Daladier et fin du Front populaire.

Septembre Le Poète et le Roi, dans Revue de Paris.

29 septembre Conférence de Munich : Hitler impose à la France le démembrement de la Tchécoslovaquie.

Septembre-novembre Le Roi Pot, dans la Nouvelle Revue Française.
21 Décembre Alain au Vésinet entreprend de rédiger son Journal (qu’il tiendra jusqu’à sa mort). Propos sur la religion, Rieder.

1939

15 février Du romanesque d’ambition ou de l’amour chez Stendhal, dans la Revue de Paris.

Mars Occupation de la Tchécoslovaquie par Hitler.

Mars Minerve ou de la sagesse, Hartmann. Le déjeûner chez Lapérouse, dans la Nouvelle Revue Française.
15 mars Suite à Mars : Convulsions de la Force, N.R.F.
18 mars Suite à Mars : Echec à la Force, N.R.F. Le fantastique et le réel dans les Contes de Dickens, dans la Nouvelle Revue Française. Saint-Simon, id.

23 août Pacte de non-agression germano-soviétique.
Septembre Début de la deuxième guerre mondiale : invasion de la Pologne par l’Allemagne (le 1er septembre) et déclaration de guerre de l’Angleterre et de la France à l’Allemagne (le 3).

23 septembre Gabrielle vient au Pouldu voir Alain à qui les rhumatismes ne permettent plus de se déplacer par lui-même.
29 décembre Préliminaires à l’Esthétique, N.R.F.

1940

1er mars L’imagination dans le roman, dans Revue de Paris.

Mai-juin Défaite de la France. Après la demande d’armistice du maréchal Pétain devenu président du Conseil (le 16 juin), appel du général de Gaulle à la Résistance (le 18 juin), et signature de l’armistice (le 22).
10 juillet A Vichy, vote des pleins pouvoirs au maréchal Pétain par les deux Chambres : fin de la IIIe République et début du régime de Vichy.

Juillet-août Alain au Vésinet écrit Portraits de Famille.
21 août Écrit sur Jules Lagneau.
Septembre Écrit sur la philosophie de Jules Lagneau.

1940-1941 "Révolution nationale" : pouvoir personnel, dissolution des partis et des syndicats, persécution des juifs et des francs-maçons.
1940-1947 Sous-alimentation, pénurie généralisée, rationnement et "marché noir".
Octobre 1940 Entrevue de Montoire : Pétain accepte une politique de collaboration avec Hitler.

1941

Mars-avril Les aventures du Coeur, dans la Nouvelle Revue Française.
Mai Dernière lettre de Simone Weil à Alain.

22 juin Invasion de l’URSS par l’Allemagne.

2 novembre Mort de Marie Monique Morre-Lambelin.

Décembre Pearl-Harbor et entrée en guerre des États-Unis.

1942

Avril Laval chef du gouvernement.
8-11 novembre Débarquement américain en Afrique du Nord et occupation par les Allemands de la zone libre.

Les Vigiles de l’Esprit, N.R.F.

1943

1943-1944 Intensification de la Résistance.

Mai Première réunion du Conseil national de la Résistance, présidé par Jean Moulin.
Juin Création du Comité français de libération nationale à Alger (CFLN), qui devient le Gouvernement provisoire de la République française (GPRF) en juin 1944.

Août Alain lit la Phénoménologie de l’Esprit de Hegel.
24 août Mort de Simone Weil.
17 septembre Préliminaires à la mythologie, Hartmann.
Abrégé pour les aveugles, Hartmann.

1944

6 juin Débarquement allié en Normandie.
1er août Mort de Jean Prévost dans le maquis du Vercors.
25 août Libération de Paris.
Septembre Ministère d’"unanimité nationale" présidé par de Gaulle.


1944-1947 Réformes sociales : nationalisations et fondation de la Sécurité sociale. Relèvement économique et dégradation du niveau de vie.

1945

Février Retour de Gabrielle Landormy qui arrive à Paris avec l’armée du Maréchal Juin, après avoir fait la campagne d’Italie comme infirmière.

8 mai Capitulation du IIIe Reich.
Avril-juin Conférence de San Francisco : fondation de l’ONU.

5 Juillet Les aventures du coeur, Hartmann. En lisant Dickens, N.R.F.
26 août Mort de Valéry.

6 et 9 août Hiroshima et Nagasaki.
Octobre Referendum et élection d’une Assemblée constituante.

30 décembre Alain épouse Gabrielle Landormy au Vésinet.

1946

Janvier Démission de de Gaulle.

22 mars-18 avril Écrit les Lettres à Sergio Solmi sur la philosophie de Kant, publiées chez Hartmann.
Avril Rabelais, cahier de la Pléiade. Humanités, édition du Méridien. Portraits de Famille (extraits), dans la Table ronde.

Octobre Adoption par referendum de la constitution de la IVe République.
Décembre Début de la guerre d’Indochine.


1947

Début de la "guerre froide" : les États-Unis et l’URSS s’affrontent en Europe et en Asie.

Mars-avril Alain écrit les Souvenirs sans égards.

Mai Exclusion des ministres communistes du gouvernement Ramadier.
Juin Plan Marshall d’aide économique à l’Europe.

25 août Alain écrit Souvenirs de musique. Articles dans le Mercure de France (Essai sur les pouvoirs civils et militaires, Théologien amateur, Littérature anglaise, Les difficultés de la Phénoménologie de Hegel).

Novembre-décembre Grandes grèves accompagnées de violences, suivies d’une scission entre la CGT et la CGT-FO.

1948

1948-1951 Croissance économique et amélioration du niveau de vie.

Février "Coup de Prague" : la Tchécoslovaquie bascule dans le camp soviétique.
Juin-mai 1949 Échec du blocus de Berlin-Ouest par les Soviétiques.
10 décembre Déclaration universelle des Droits de l’Homme.

Articles dans les Nouvelles Littéraires et le Mercure de France (Chateaubriand, George Sand, Structure paysanne).

1949

Avril Traité de l’Atlantique Nord (Pacte Atlantique).
1er octobre Proclamation de la République populaire de Chine.

Articles sur César Franck, Balzac, Claudel, Wilhelm Meister, poème de l’humanité.

1950

Mars "Appel de Stockholm" du Congrès mondial de la paix contre l’armement atomique.

25 mars Alain répond à la question : "La France est-elle toujours cartésienne ?" dans le Figaro Littéraire.
Avril Il publie Simone Weil, dans la Table Ronde.

Juin Début de la guerre de Corée.
Octobre Plan Pleven de Communauté européenne de défense (CED).


1951

Avril Création de la Communauté européenne du charbon et de l’acier (CECA).

10 mai Alain reçoit le Grand Prix National des Lettres, décerné pour la première fois.
2 juin Mort d’Alain dans sa maison du Vésinet.
6 juin Enterrement au cimetière du Père Lachaise.
22 juin Fondation de l’Association des Amis d’Alain, dont le premier président est André Maurois.