> Agenda > Décès de Francis Kaplan, grand lecteur d'Alain
  • Décès de Francis Kaplan, grand lecteur d’Alain

Ce professeur émérite des universités, qui a longtemps dirigé le département de philosophie de Tours, disait d’Alain en août dernier : « Alain ne se borne pas à se reprocher d’être antisémite et à vouloir ne plus l’être, mais il pense qu’il est injuste en l’étant. C’est donc son parti pris qui définit chaque homme et, comme dans les textes que nous avons vus, le parti pris d’Alain est qu’il ne faut pas être antisémite, que c’est injuste, ce qui le caractérise est qu’il n’est pas antisémite, qu’il est contre l’antisémitisme. Quoi qu’il en soit, à côté de ces textes « antisémites » dont il y avait à se demander s’ils permettent de parler d’un antisémitisme d’Alain, il y a des textes incontestablement philosémites que ne mentionnent ni Michel Onfray, ni Roger-Pol Droit »

Hommage à un homme qui allait à la vérité de toute son âme.