> Agenda > Alain sur France-Inter
  • Alain sur France-Inter

Présentation de l’émission par France-Inter :

Alain incarne pour longtemps encore le professeur magistral de la République.

Il a laissé un sillage profond, car il n’avait rien du pontife en chaire. C’était plutôt un artiste de la figure libre. Il avait lu les livres au plus près. Il marchait de long en large dans la salle, ouvrant des chemins. Il nettoyait la buée que la bêtise dépose sur les fenêtres et les ouvrait vers le ciel qui est, lui aussi, un excellent instituteur.

Cette méthode pouvait le laisser lui-même dans l’obscurité. Heureux le professeur pour qui les élèves peuvent alors quelque chose. Ce ne sont plus des élèves mais des disciples qui pratiquent le doute en sa compagnie. Ils peuvent penser dans des directions très différentes mais ils constituent un cercle d’amitié et l’amitié est constitutive d’un pays.

Alain n’a jamais été élu à la Sorbonne et encore moins au Collège de France. En revanche, il a été apprécié par le public des universités populaires, par les lecteurs de la Dépêche de Rouen à qui il livrait ses libres propos ou aussi bien par les chambrées militaires : il s’était engagé, volontairement, à 46 ans en 1914 et avait été nommé canonnier de deuxième classe. Par toutes ses fibres, il tenait au peuple : le peuple n’est pas abruti, il est abandonné.

Rien, d’ailleurs, ne l’attirait davantage que ce qui paraissait alors fermé aux humbles : la peinture, la musique classique. Pourtant, de même que la philosophie peut s’enseigner à qui n’a pas lu Platon, le vivant est accessible à qui se comporte en poète.

Programmation musicale : Sonate n°31 en la bémol majeur op.110 scherzo molto allegro de Beethoven

Pour écouter et/ou enregistrer cette émission,
copier-coller sur votre ’navigateur’ (Google ou autre) le lien suivant :
https://www.franceinter.fr/emissions/la-marche-de-l-histoire/la-marche-de-l-histoire-01-mars-2018

Emmanuel Blondel, vice-président de l’association des Amis d’Alain