• Alain : une vie

Après une dizaine d’années consacrées à des travaux publiés dans la Revue de Métaphysique et de morale, à la fondation de laquelle il assiste de près, une monographie de Spinoza (en 1900), Alain se tourne vers le journalisme. Il n’en continue pas moins d’enseigner la philosophie. Les premières chroniques signées Alain dans La dépêche de Lorient, paraissent en 1900.

A partir de 1906, il met au point le genre qui le fera connaître, les Propos, courts articles publiés dans La dépêche de Rouen. Professeur de Khâgne à Henri IV à partir de 1909, Alain lutte activement contre la guerre qu’il voit se profiler. Quand celle-ci éclate, sans renier ses engagements pacifistes, mais conscient de ses devoirs de citoyen, il s’engage comme volontaire et part au front dans l’artillerie. Ce fut pour lui, comme l’explique Raymond Aron, « la grande, la tragique expérience ».

La guerre, qui brise l’homme (il en revient avec un pied broyé qui le laisse boîteux à vie et perd à tout jamais une certaine insouciance caractéristique de Chartier avant guerre), libère l’auteur. Avant guerre n’avaient paru sous son nom que quelques recueils de Propos. A partir de 1917, Alain publie ses grands traités d’esthétique et de métaphysique : 81 Chapitres sur l’esprit et les passions en 1917, Le système des beaux-arts en 1920, et Mars ou la guerre jugée, un violent pamphlet contre la guerre.

Jusqu’à la fin des années 30 il poursuit une oeuvre extrêmement riche, marquée par la lutte politique, en faveur de la paix, contre les facismes qui montent, mais aussi en faveur d’une République libérale strictement contrôlée par la puissance du peuple. La seconde guerre mondiale brise ses espoirs pacifistes, et c’est essentiellement dans son Journal (à l’heure actuelle encore inédit) qu’il finit par consigner sa réflexion, de plus en plus orientée vers la littérature, et à mesure éloignée de la politique.

Après une premier ouvrage consacré à la vie d’Alain par André Sernin aux éditions Laffont sous le titre : Alain un sage dans la cité Thierry Leterre a donné une nouvelle biographie en 2006 aux éditions du Stock, Alain, le premier intellectuel.

Voir aussi la Chronologie détaillée.