> Espace Alain > Oeuvres d'Alain > Extraits thématiques > Extrait sur la morte Saison
  • Extrait sur la morte Saison
    8 novembre 1908

Un texte d’Alain pour célébrer la saison morte

Le culte des morts est une belle coutume ; et la fête des morts est placée comme il faut, au moment ou il devient visible, par des signes assez clairs, que le soleil nous abandonne. Ces fleurs séchées, ces feuilles jaunes et rouges sur lesquelles on marche, les nuits longues, et les jours paresseux qui semblent des soirs, tout cela fait penser a la fatigue, au repos, au sommeil, au passe. La fin d’une année est comme la fin d’une journée et comme la fin d’une vie ; comme l’avenir n’offre alors que nuit et sommeil, naturellement la pensée revient sur ce qui a ete fait, et devient historienne. Il y a ainsi harmonie entre les coutumes, le temps qu’il fait et le cours de nos pensées. Aussi plus d’un homme, en cette saison, va évoquer les ombres et leur parler...

Alain, Propos, 8 novembre 1907, n ° 612 de l’édition Integrale, Institut Alain, Klincksieck, 1992