> Espace Alain > Etudes sur Alain > Mona Ozouf—Alain, Critique littéraire

Dans la même rubrique

  • Mona Ozouf—Alain, Critique littéraire
    Nouvel Observateur, Nº1812 SEMAINE DU JEUDI 29 Juillet 1999
A l’occasion de la publication de « Balzac », par Alain, Gallimard, collection « Tel », 248p., la grande historienne Mona Ozouf consacre un article en 1999 à Alain lecteur de Balzac. On en trouve désormais le texte en ligne sur le site Web du Nouvel Observateur

Dans l’admiration d’Alain pour Balzac, dont le recueil heureusement publié par Gallimard (il s’agit du célèbre « Avec Balzac » enrichi de nouveaux textes, parfois inédits) permet de mesurer la force et la constance, il y a quelque chose d’énigmatique. La méfiance des pouvoirs, la haine des importants, le mépris de l’esprit prêtre, l’insurrection de la conscience raisonneuse, tout devrait éloigner le philosophe radical du romancier acquis au trône et à l’autel. Et le porter en revanche tout entier du côté de Stendhal.

Il est vrai qu’il n’a cessé de partager son cœur entre l’un et l’autre, de les comprendre l’un par l’autre. Stendhal improvise et va son train, quand Balzac retouche, rature et ravaude.

- Texte complet en archive sur le site du Nouvel Observateur :

http://hebdo.nouvelobs.com/hebdo/parution/p1812/articles/a20918-.html ?xtmc=objectifbalzac&xtcr=3