> Espace Alain > Ils ont dit... > Paul Nizan — Alain vu d'un point de vue communiste
  • Paul Nizan — Alain vu d’un point de vue communiste
    Articles littéraires et politiques I éditions Joseph K., 2005
Le 30 décembre 1932 Paul Nizan livre à l’Humanité un article sur Alain à l’occasion de la publication des Propos sur l’éducation, qu’il juge « radicalement réactionnaires ». On peut y mesurer toute la distance prise par rapport à celui qu’il vénérait dix ans auparavant lorsque, bien que Khâgneux à Louis-le-Grand, il venait suivre des cours d’Alain accompagné de son ami Jean-Paul Sartre. L’engagement marxiste-léniniste est passé par là.

Alain est ce fameux professeur qui enseigne la philosophie au lycée Henri IV et au Collège Sévigné : il devient à la mode et touche un public plus étendu que le petit cercle de ses disciples. Alain imite assez bien la puissance, la force, la solidité de la méditation. Son apparence physique même fait croire facilement en lui. Il joue le penseur avec tout son corps. Sa voix, les détours pesants de sa parole, donnent l’impression du plus noble effort à des jeunes gens qui le suivent souvent avec passion. Alain est un homme plus rusé qu’on ne pourrait le croire et le rôle qu’il joue de paysan du Danube semble accroître sa renommée […]

Il pense comme les petits-bourgeois français : comme il a du style, on ne s’en aperçoit pas immédiatement.