• La maison d’Alain à Paissy
    Un lieu de mémoire redécouvert
Le village de Paissy a été marqué par la présence d’Alain, dont on se souvient encore, et plus encore par sa soeur, qui y a pris sa retraite jusqu’à sa disparition.
JPG - 121.6 ko
La maison de Paissy - Aquarelle électronique de Thierry Leterre

Alain a possédé, avec sa soeur Louise, qui s’y était installée avec leur mère, une petite maison à Paissy, dans l’Aisne. Il la vendit en 1946. Avant la première guerre mondiale, Alain y passait l’essentiel de ses vacances, jardinant, bricolant, montant une TSF en tendant un fil entre sa maison et celle de l’instituteur, en surplomb. Alain avait choisi cette demeure construite à l’ombre d’une falaise creusée d’une magnifique grotte sur le conseil de ses amis, les Lanjalley qui possédaient eux-mêmes une résidence sur la crête qui dominait la maison d’Alain.

Le premier étage de la maison a été détruit en 1914, et le rez-de-chaussée servit d’abri aux soldats français. En 1917, la maison fut entièrement rasée, comme tout le village à l’exception d’une demeure. Alain, semble-t-il, ne croyait pas à la reconstruction, qui pourtant eut lieu, ce qui fait qu’on dispose aujourd’hui d’une maison rebâtie sur les fondations de l’ancienne. Le propriétaire actuel a été chaleureusement accueillant à la mémoire d’Alain.

Le 31 mai 2008, pour célébrer le centenaire de l’achat de la maison par Alain, la municipalité inaugura une plaque pour signaler la présence du philosophe dans le village.

Avec Mortagne et le Vésinet, Paissy est l’un des lieux de mémoire aliniens particulièrement émouvant.

- Voir la Galerie d’image.
- Voir le récit de l’inauguration.