> Espace de l'Association des Amis d'Alain. > Les Comptes Rendus > Les Comptes Rendus de l'Assemblée Générale > Assemblée générale de l'association des amis d'Alain — 13 mars (...)
  • Assemblée générale de l’association des amis d’Alain — 13 mars 2004

La séance est placée sous la conduite de Pierre Zachary, président par intérim, et débute par un vibrant hommage à François Foulatier. « Sa mort, le 20 novembre dernier, prive ses amis d’un être humain d’une exceptionnelle qualité ; elle prive l’Association d’un des disciples les plus fervents et les plus purs d’Alain. Nous aurons à nous dépouiller peu à peu du souvenir des jours affreux qui ont précédé cette disparition ; mais c’est ainsi, je crois, en parfaite fidélité à Auguste Comte et à Alain, que nous ferons de François notre modèle, un modèle purifié. Car nous devons continuer cet admirable échange entre morts et vivants, un échange qui a commencé il y a bien longtemps, depuis la création de l’association en 1952-1953. En évoquant le souvenir des disparus, nous, les vivants, présents ce jour ou représentés, nous faisons qu’il reste parmi nous et que nous partageons avec eux quelque chose d’Alain qui est essentiel. » Robert Bourgne évoque alors le souvenir de l’élève, de l’ami, de celui qu’il découvre depuis, par la relecture de son œuvre, comme un authentique penseur, et un véritable maître.

Une minute de silence est observée. La mémoire des victimes espagnoles des récents attentats y est associée.

Pierre Zachary souligne la bonne santé de l’Association, lit quelques messages d’adhérents (Roger Gouze, M. Lapierre) et transmet les encouragements de Georges Pascal. M. Patrice Corre, Proviseur du Lycée Henri IV, est chaleureusement remercié pour son accueil. Pierre Zachary tient à saluer la présence des représentants des deux « associations-sœurs » : Alain Zalmanski, Président de l’Institut Alain, et Robert Tanné, président de l’Association des Amis du Musée Alain et de Mortagne, accompagné de Pierre Gautier et de Catherine Guimond. Les liens étroits que l’Association de Paris entretient avec nos amis de Mortagne et, à travers eux, au souvenir d’Antoinette Guerrini, présidente fondatrice, sont rappelés : « Il me plaît à penser qu’Alain aurait approuvé cet accord profond entre nos Associations, un accord qui sauvegarde l’originalité et la démarche singulière de chacune d’elle, en somme comme une petite république où règne la liberté (dont le fondement est le jugement libre), où règne l’égalité (entendu celle qui concerne les esprits), et enfin où règne la fraternité (qui n’est autre que la reconnaissance du semblable). »

Compte rendu financier 2003 présenté par Renée-Laure Maupas. Projet budgétaire pour l’année 2004 (voir Bulletin 97). Ce projet de budget met notre trésorerie en rupture d’équilibre pour un montant de 8000 €. Le solde très légèrement positif de notre compte financier de l’année 2003 (755 €) ne doit pas tromper ; il n’est acquis que grâce à l’absence de remboursement des frais de déplacement de nos administrateurs, grâce à la non-rémunération de ceux qui saisissent et composent, grâce à l’absence d’un équipement informatique (jusqu’alors c’est l’Institut Alain - qu’il faut remercier ici - qui a mis ses moyens à notre disposition). Ce déficit devra être comblé par aides diverses et subventions qui permettront à notre Association d’accéder à une ère nouvelle de son fonctionnement. ADOPTÉ

Rapport moral - Citant Samuel de Sacy, Pierre Zachary rappelle que ce rapport « prétendu moral » est surtout un rapport d’activité.

Actes du colloque de novembre et décembre 2001 et projets éditoriaux : le dossier a été déposé au CNL pour examen lors de la commission d’avril. L’ensemble des conférences est d’ores et déjà saisi et mis en pages, et une première présentation des discussions et débats préfigure le versant « Sillages » du volume, qui devrait enfin paraître vers septembre 2004.

Règlement intérieur

La volonté de François Foulatier aura été respectée : il considérait que le règlement intérieur était le complément indispensable des statuts, or ce document n’avait jamais vu le jour. Le projet élaboré par Philippe Monart a été accepté à l’unanimité par le Conseil.

ASSOCIATION DES AMIS D’ALAIN - REGLEMENT INTERIEUR

voté par l’Assemblée Générale réunie le 13 mars 2004 Préambule Considérant qu’il y avait lieu de déterminer les conditions d’application des Statuts de l’Association, l’Assemblée générale ordinaire réunie le 13 mars 2004 a, sur proposition du Conseil d’administration réuni le 31 janvier 2004, voté conformément à l’article vingt-six des Statuts, les dispositions qui suivent.

TITRE I - COTISATIONS

Article premier : Appel des cotisations Outre l’appel général des cotisations aux premiers jours de l’année civile, le trésorier procède, pour les sociétaires concernés, à un rappel dans le courant du second semestre de l’année civile. Ce rappel est fait par courrier simple adressé au dernier domicile connu de chaque sociétaire concerné.

Article deux : Situation au 31 décembre Le trésorier dresse au 31 décembre une liste des sociétaires qui n’ont pas réglé leur cotisation annuelle.

Article trois : Décisions du Conseil d’administration avant l’Assemblée générale Lors de sa réunion préparant l’Assemblée générale, le Conseil d’administration procède aux deux opérations suivantes :

§ 31 : Radiation. La radiation prévue à l’article sept des Statuts, sauf cas particuliers, est prononcée au vu de la liste des sociétaires qui n’ont pas réglé leur cotisation annuelle. Par exception, cette radiation est sans effet pour les sociétaires qui règleraient leur cotisation annuelle avant l’ouverture de l’Assemblée générale. Le Président de l’Association, dans les jours suivants et par courrier simple adressé à leur dernier domicile connu, informe de leur radiation les sociétaires concernés ; il leur indique également la possibilité exceptionnelle de régler leur cotisation annuelle avant l’Assemblée générale et de faire partie, comme il est dit plus loin au § 32, de cette Assemblée générale.

§ 32 : Constitution de l’Assemblée générale. Les sociétaires ayant réglé leur cotisation annuelle et ceux qui, à titre particulier, n’ont pas été radiés, forment l’Assemblée générale et reçoivent une convocation en vue de cette dernière. Par exception, les sociétaires qui régleraient leur cotisation annuelle avant l’ouverture de l’Assemblée générale, feront également partie de l’Assemblée générale. La totalité de ces sociétaires permet de déterminer le quorum prévu aux articles dix-neuf et vingt des statuts

Article quatre : Cas des adhésions aux deux Associations Pour le suivi du règlement des cotisations, le trésorier est en relation avec l’Association des Amis du Musée Alain et de Mortagne.

TITRE II - CONSEIL D’ADMINISTRATION

Article cinq : Nomination du Bureau du Conseil La nomination annuelle du Bureau du Conseil prévue à l’article onze des statuts a lieu à l’issue de la réunion de l’Assemblée générale annuelle.

Article six : Remplacement d’un membre du Conseil d’administration Dans le cas du remplacement d’un membre du Conseil d’administration en cours de mandat, prévu aux articles neuf et dix des statuts, la durée du mandat du remplaçant est celle restant à courir du mandat du remplacé.

TITRE III - DISPOSITIONS DIVERSES

Article sept : Opposabilité aux sociétaires Le Règlement intérieur est opposable :
- aux sociétaires déjà membres de l’Association au 13 mars 2004, par sa publication dans le Bulletin suivant cette date.
- aux sociétaires devenus membres de l’Association après le 13 mars 2004, par la remise du Règlement intérieur en même temps que des Statuts, au moment de l’adhésion.

Article huit : Date d’application Le présent Règlement intérieur entre en application à l’issue de la réunion de l’Assemblée générale le 13 mars 2004.

Fin du Règlement intérieur Philippe Monart, dont l’inlassable et efficace activité est soulignée, nous entretient ensuite des aventures du buste d’Alain par Navarre, qui doit être érigé devant le Lycée Corneille à Rouen depuis… 1957.

Suit un point rapide sur le site Internet consacré à Alain (alinalia), œuvre conjointe de Thierry Leterre et d’Emmanuel Blondel.

ADOPTÉ Afin de ne pas limiter arbitrairement à un an le mandat des 8 nouveaux membres choisis lors de l’Assemblée Générale de 2003, le renouvellement d’un tiers des membres du CA aura lieu en 2005. Pierre Zachary assurera la présidence par intérim jusqu’à ce jour. La candidature d’Emmanuel Blondel aux fonctions de président a été approuvée à l’unanimité. Sa nomination sera confirmée par le prochain Conseil d’administration. Un deuxième vice-président devra être désigné.

Pierre Zachary présente ensuite les différents représentants de l’Association : Emmanuel Blondel, exécuteur testamentaire des œuvres d’Alain, désigné par Robert Bourgne pour lui succéder, directeur de l’Institut Alain depuis cette année, conférencier de ce jour, il sera également chef d’orchestre lors du concert qui suivra cette Assemblée. Thierry Leterre secondera Emmanuel dans les responsabilités de Vice-Président. Pierre Heudier est confirmé dans ses fonctions de secrétaire, à la satisfaction de tous. Il est secondé dans son rôle par Frédéric Baumer, particulièrement actif et diligent. Renée-Laure et Jean-Pierre Maupas assurent avec rigueur la tenue de nos comptes. Pierre Zachary accepte de remplir, pour quelque temps encore, la fonction de Vice-Président.

Après un échange de vues avec l’assistance, Pierre Zachary indique que la nouvelle équipe continuera de perpétuer le souvenir d’Alain et insiste sur la chance exceptionnelle qui est la sienne d’avoir à ses côtés le meilleur gardien de la lampe allumée il y a plus d’un demi-siècle : notre ami Robert Bourgne. Il achève son intervention par une citation de Maurice Savin qui, le 24 octobre 1953, lorsque fut apposée une plaque commémorative sur la maison d’Alain au Vésinet, déclarait :

« Vous avez raison d’être fidèles, car il l’était. L’œuvre d’Alain n’est plus de celles qui parlent si haut et si fort qu’il faudrait être un sourd pour ne pas les entendre. Elle avait besoin de silence, de l’écart, de la lenteur des années pour se composer peu à peu, comme une substance très précieuse. Elle a besoin de nous, maintenant, d’une amitié décidée et forte autour d’elle, non plus de vains hommages, s’ils ne sont que des hommages vides, mais des esprits de patience et de bonne volonté, de cœurs qui s’ouvrent… Merci donc à tous ceux qui regardent en passant, mais ce n’est pas la peine de pousser la porte. Vous ne verrez qu’un petit jardin, comme tant d’autres. Et comme celui qui parlait à Marie et à Madeleine, au seuil d’un tombeau, je vous le dis : » Il n’est pas ici. Il n’est pas mort. Il vous attend, si vous voulez, dans l’autre jardin de toute son œuvre dont il fut, ailleurs et longtemps ici, l’artiste, le créateur incomparable. "