• Communiqué

Communiqué de l’Association des Amis d’Alain, l’Association des Amis du Musée Alain et de Mortagne et l’Institut Alain

L’Association des Amis d’Alain, l’Association des Amis du Musée Alain et de Mortagne, l’Institut Alain, conscients du trouble qu’a pu faire naître dans le public, averti ou non, la parution récente du Journal d’Alain et son commentaire dans plusieurs organes de presse, précisent leur attitude sur les positions attribuées à Alain à l’occasion de la publication de son journal personnel.

Nous exprimons avec la plus grande force notre rejet et notre dégoût à l’égard de toute forme d’antisémitisme, sous quelque mode d’expression que ce soit, comme de toute forme de sympathie à l’égard de comportements qui attaquent la personne et sa dignité – le comble étant représenté par les crimes antisémites, qu’ils soient individuels, collectifs ou d’État.

Ces valeurs sont portées par la pensée d’Alain. Nous trouvons pourtant dans son Journal ce qui avait déjà été analysé : Alain avoue avoir été habité dans sa jeunesse par des sentiments antisémites, qu’il condamne à plusieurs reprises. Il déplore leur persistance dans sa vieillesse. Il demeure qu’en plusieurs endroits, des formules à caractère antisémite reviennent sous sa plume sans qu’il les désavoue aussitôt écrites.

La publication du Journal est une œuvre de vérité : nous marquons avec la plus grande énergie que nous n’avons nulle sympathie pour les faiblesses qui s’y montrent. Ce même document montre aussi que l’œuvre, riche et foisonnante, du philosophe a précisément consisté à lutter contre les passions basses qu’il confesse dans ses écrits intimes. Dans son Journal même, en 1943, il l’avoue : « Il est malheureux pour moi que j’aie eu un peu d’indulgence pour cette cruelle folie. »

Nous rappelons qu’on ne trouve, dans aucun écrit d’Alain voué à une quelconque publicité, de texte exprimant quelque sentiment antisémite que ce soit, ou quelque sympathie à l’égard des politiques antisémites imaginées ou mises en œuvre.

Au nom précisément de la vérité, nous ne pouvons que déplorer cette obstination à ne pas rappeler cet engagement du philosophe de la part de ceux-là mêmes qui se proposent d’éclairer le public.

Thierry Leterre Président de l’Association des Amis d’Alain

Catherine Guimond Présidente de l’Association des Amis du Musée Alain et de Mortagne

Alain Zalmanski Président de l’Institut Alain